Fertility woman 60 comprimes + 60 capsules

Achetez cet article et gagnez
912 points de fidélité.


Voir la description complète >

Plus de détails

Voir la description complète

Description

Application/Administration/Indications

L’infertilité chez les femmes est une affection multifactorielle. Ainsi que pour d’autres maladies, l’infertilité est imputable à l’association de différents facteurs:

  • Des déficiences génétiques/constitutionnelles;
  • Le style ou mode de vie;
  • Des facteurs d’environnement ou écologiques;
  • Des plaintes urogénitales/problèmes au niveau du système endocrinien.

La génétique évolue rapidement. Entre-temps, les scientifiques ont déjà découvert plusieurs anomalies structurelles dans le matériel génétique (chromosomes). Celles-ci peuvent en effet provoquer une infertilité, mais cela dépend aussi de leur coïncidence ou pas avec des circonstances de vie défavorables telle l’exposition à des toxines qui perturbent l’équilibre hormonal.

En ce qui concerne la relation entre les maladies génétiques et les toxines, il a été démontré que les dérivés réactifs de l’oxygène (DRO, en anglais: ROS (Reactive Oxygen Species), des espèces chimiques oxygénées telles que des radicaux libres, des ions oxygénés et des peroxydes) peuvent considérablement augmenter le risque d’une anomalie de l’ovule. Ces deux facteurs (maladies génétiques et toxines) sont d’ailleurs également mis en rapport avec une détérioration chromosomique accrue et une production excessive d’ADN oxydé. L’ADN oxydé est à son tour lié à l’apparition de mutations.

La charge oxydative modifie également la composition des phospholipides de la membrane de l’ovule et, par voie de conséquence, son intégrité et sa vitesse de réaction. 

Ensuite, les scientifiques ont pu constater des liens clairs avec l’alimentation et l’usage fréquent de médicaments.

Finalement, les circonstances d’environnement et/ou écologiques jouent également un rôle important. Les modifications hormonales résultent de substances toxiques tels les métaux lourds (le cadmium, le plomb, (...)) et le CS2, mais surtout les xénœstrogènes (insecticides, pesticides, (...)). Les xénœstrogènes sont des substances synthétiques fabriquées par l’homme caractérisées par un effet œstrogène et influençant par conséquent le métabolisme des œstrogènes.