anti-ronflement

« Chuuut, tu ronfles ! » Cette phrase, vous l’entendez régulièrement au beau milieu de la nuit, généralement accompagnée d’un bon coup de coude de votre conjoint excédé de ne pas fermer l’œil à cause du bruit ? Pire encore, vous êtes le malheureux conjoint et vous ne supportez plus de dormir à côté d’un avion en phase de décollage ? Découvrez les 6 solutions anti-ronflement les plus efficaces et renouez enfin avec des nuits paisibles.

Pourquoi une personne ronfle ?

Une personne ronfle lorsque ses voies respiratoires se rétrécissent et que l’air à du mal à se frayer un chemin au moment de l’inspiration. Ce rétrécissement survient quand les muscles de l’arrière-gorge, du voile du palais, de la luette et de la langue se relâchent complètement lors du sommeil profond. Ces différents organes prennent alors davantage de place qu’en journée. Conséquences : les voies respiratoires sont obstruées, l’air a du mal à passer et fait vibrer le pharynx. C’est cette vibration qui provoque le fameux bruit de ronflement.

Le saviez-vous ? D’intensité variable selon les individus, ce bruit peut aller dans des cas extrêmes jusqu’à 100 décibels, soit le bruit que fait un camion qui passe sur la route ! On comprend alors que le ronflement, bien que sans gravité dans la majorité des cas, perturbe de façon importante le sommeil de celui qui en souffre, mais aussi de celui qui partage ses nuits.

Ronflements nocturnes : quelles sont les personnes les plus touchées ?

Le ronflement est un phénomène fréquent. En France, on estime qu’environ 40% des adultes de plus de 50 ans sont touchés contre 13% des 25-45 ans. Si tout le monde peut être concerné au cours de sa vie, certains facteurs aggravants sont à noter :

  • Le sexe : en effet, les hommes souffrent davantage de ronflement que les femmes.
  • L’âge : le risque de ronfler durant la nuit augmente au fil des années.
  • Le surpoids: l’obésité est connue pour favoriser le ronflement et même l’apnée du sommeil.
  • Une malformation : une déviation de la cloison nasale ou des amygdales trop grosses peuvent être la cause du ronflement.
  • La consommation d’alcool ou de médicaments comme des somnifères avant le coucher.
  • Le tabagisme : le tabac est parfois responsable d’une inflammation chronique des voies respiratoires supérieures, qui peut gêner le passage de l’air.
  • La grossesse: il n’est pas rare que la femme enceinte se mette à ronfler pendant la nuit. En cause, la prise de poids soudaine et le bouleversement hormonal qui fait gonfler les muqueuses nasales. Le ronflement chez la femme enceinte n’est heureusement que transitoire et disparaît après l’accouchement.

Il est également à noter que la position couchée sur le dos a tendance à augmenter le risque de ronflement.

Quelles conséquences sur la santé ?

Le ronflement en tant que tel est sans gravité. Ce sont plutôt ses conséquences qui peuvent s’avérer handicapantes au quotidien :

  • sommeil du conjoint perturbé par le bruit ce qui peut conduire à des problèmes relationnels (certains couples vont jusqu’à faire chambre à part).
  • fatigue durant la journée, tendance à la somnolence, baisse de la vigilance au volant…
  • problèmes de concentration au travail.

Quand le ronflement s’accompagne d’apnée du sommeil

Bénin dans la plupart des cas, le ronflement peut parfois être accompagné d’apnée du sommeil. On appelle apnée du sommeil des « pauses respiratoires » plus ou moins longues durant lesquelles l’air ne passe plus. Les conséquences de l’apnée du sommeil sont beaucoup plus invalidantes et nécessitent une prise en charge médicale. Vous pensez souffrir d’apnée du sommeil ? Consultez votre médecin qui vous orientera vers un spécialiste afin de poser le bon diagnostic et trouver le traitement adéquat.

5 dispositifs anti-ronflements qui ont fait leur preuve

Vous êtes fatigué(e) de siffloter les Quatre Saisons de Vivaldi toutes les 30 secondes pour faire taire les ronflements de votre conjoint qui reprennent de plus belle juste après ? Misez plutôt sur des astuces anti-ronflement qui ont fait leur preuve. Pharmasimple en a sélectionné 5, parmi les plus efficaces du marché.

1/ Le dilatateur nasal : une action mécanique pour faciliter la respiration

Quies Anti-Ronflements Dilatateur Nasal

Quies dilatateur nasal

Quies Anti-Ronflement Dilatateur Nasal

Le dilatateur nasal Quies Anti-Ronflement est un petit accessoire en plastique souple qui se place à l’intérieur du nez et écarte les deux fosses nasales de manière à faciliter le passage de l’air. Grâce à son action entièrement mécanique, le dilatateur nasal anti-ronflement s’avère très efficace pour les personnes souffrant de congestion nasale. Totalement indolore, le dilatateur nasal est disponible en plusieurs tailles pour s’adapter à la taille des narines.

2/ Les bandelettes nasales : moins invasives que le dilatateur

ProRhinel Bandelettes Nasales Original

prorhinel-bandelettes-nasales-original-30-pieces

ProRhinel Bandelettes Nasales Anti-Ronflement

Bien que 100% sûr, le dilatateur nasal peut en rebuter certains, notamment à cause de sa position à l’intérieure des narines. Si placer un accessoire en plastique dans votre nez ne vous fait pas plus envie que ça, tournez-vous vers les bandelettes nasales anti-ronflement. Également destinées aux personnes sujettes au nez bouché, elles fonctionnent sur le même principe que le dilatateur mais se placent à l’extérieur des narines. Positionnée à cheval sur l’arrête du nez, la bandelette est munie de deux extrémités flexibles qui se soulèvent doucement pour écarter les fosses nasales. L’air passe ainsi plus facilement et le ronflement diminue.

3/ Les languettes anti-ronflement : une alternative plus discrète

DouceNuit Languettes 14 pièces

Doucenuit Languettes Anti-Ronflement

Doucenuit Languettes Anti-Ronflement

On l’a vu, le ronflement vient du relâchement des muscles de l’arrière-gorge qui empêchent le passage de l’air. Les languettes anti-ronflement DouceNuit ciblent ce relâchement en lubrifiant les tissus à l’arrière de la gorge. Les vibrations liées au passage de l’air sont alors fortement atténuées. Formulées avec des ingrédients naturels comme l’huile essentielle de menthe poivrée et la gomme de guar, les languettes se placent à l’intérieur de la bouche sur le palais et fondent en quelques secondes pour une utilisation en toute discrétion avant d’aller dormir.

4/Le spray anti-ronflement : un pschitt pour mieux respirer

Quies Anti-Ronflement Spray Nasal Pin-Eucalyptus

Quies Spray Nasal Anti-Ronflement

Quies Spray Nasal Anti-Ronflement

Le spray nasal Quies lutte contre le ronflement en libérant la respiration nasale. Riche en huiles essentielles de pin et d’eucalyptus reconnues pour leurs vertus décongestionnantes, il contient également de l’extrait de petit houx, de marron d’Inde et d’hammamélis pour dégager les voies respiratoires. Un agent filmogène complète la formule et vient lubrifier la paroi nasale. La respiration par le nez devient alors plus facile.

5/ Les pastilles anti-ronflement : pour lubrifier le fond de la gorge

Quies Anti-Ronflement Pastilles à Sucer

Quies pastilles anti-ronflement

Quies pastilles anti-ronflement

Les pastilles à sucer Quies lubrifient le fond de la gorge pour limiter les vibrations sonores lors du passage de l’air. Formulées à base de gomme de xanthane et d’extraits naturels de plantes, elles sont efficaces toute la nuit grâce à un complexe bio-adhésif qui assure une diffusion lente. Une solution anti-ronflement qui déjà satisfait 76% des ronfleurs* !

*selon une étude menée par la marque sous le contrôle d’un médecin pneumologue. Source : www.quies.fr

Quelle que soit la solution retenue, accompagnez-la de quelques changements dans votre hygiène de vie comme par exemple :

  • consommer des repas plus légers le soir
  • éviter l’alcool avant le coucher
  • arrêter de fumer
  • perdre du poids

En adoptant ces quelques bonnes habitudes et en utilisant les remèdes anti-ronflements évoqués ci-dessus, vous devriez rapidement améliorer la qualité de votre sommeil… Et soulager celui ou celle qui partage vos nuits !