Moustique tigre: attention aux piqûres !

Qui dit période printanière et estivale, dit inévitablement retour des moustiques. Parmi ces insectes volants peu agréables, le moustique tigre, tout droit venu des forêts tropicales d’Asie du sud-est, est le plus redouté et semble avoir déposé ses valises en France. Outre les démangeaisons causées par sa piqûre, il est aussi porteur de maladies telles que la dengue, le chikungunya ou encore le zika. Découvrez tous nos conseils pour reconnaître ce moustique et vous en protéger, ainsi que les solutions en cas de piqûre. Autant vous le dire : si vous l’apercevez, fuyez !

Comment reconnaître un moustique tigre ?

 

Ce moustique, qui n’est clairement pas le bienvenu, est fort heureusement pour vous, facilement reconnaissable. Il est donc possible de l’éviter et de prendre toutes les précautions pour ne pas se faire piquer. Mais avant cela, découvrez à quoi il ressemble…

Faisant partie de l’espèce Aedes albopictus, il est détectable grâce à plusieurs caractéristiques :

  • Des rayures blanches et noires ornent son corps et ses pattes
  • Une ligne blanche traverse son thorax noir et ses ailes légèrement transparentes sont recouvertes d’une teinte noire sans taches.
  • Très petit, à savoir moins de 1 cm de longueur et environ un 1/2 à 1 millimètre de largeur, cet insecte est connu pour être diurne. Son cousin le moustique commun, quant à lui, mesure jusqu’à 7 millimètres et préfère piquer la nuit.
  • Il est beaucoup plus lent durant son vol et son allure semble plus hasardeuse que le moustique commun, qui fait du bruit lorsqu’il se déplace.
  • Autre astuce pour le reconnaître : on le trouve principalement dans les zones urbaines, sur les terrasses et dans les petites étendues d’eau ou les eaux stagnantes telles que les pots de fleurs, les arrosoirs ou encore les gouttières.
  • Enfin, ses piqûres sont nettement plus douloureuses que celles de son cousin germain.

 

Moustique tigre : attention aux piqûres !

Moustique tigre ©Thinkstock

A vos gardes, donc !

Ne le confondez pas avec son voisin rayé

 

Bien que le moustique-tigre soit tout à fait reconnaissable grâce à sa longue robe zébrée, il est néanmoins possible de le confondre avec un autre moustique, lui aussi rayé, l’insecte aedes aegypti. Celui-ci est cependant légèrement plus clair et possède sur le thorax une forme de lyre, contrairement au redouté moustique qui, lui, dispose d’une ligne blanche.

Moustique Aedes aegypti

Moustique Aedes aegypti ©Thinkstock

Si, par contre, vous remarquez dans les parages un insecte rayé noir et jaune, pas de panique, il ne s’agit pas d’un moustique-tigre, mais simplement d’un insecte de l’ordre des diptères, appelé tipule.

Tipule

Tipule ©Thinkstock

Les dangers potentiels d’une piqûre

 

Très dangereux, le moustique-tigre est capable, en une seule piqûre, de transmettre virus et maladies graves, parmi lesquels la dengue, le chikungunya et le zika.

La dengue

Cette maladie virale et infectieuse, que l’on appelle aussi « grippe tropicale », se manifeste environ une à deux semaines après la piqûre. Elle ressemble aux symptômes de la grippe et occasionne fièvre, fatigue, nausées, vomissements, douleurs musculaires & articulaires, migraines, hypotension, perte d’appétit, éruptions cutanées, courbatures…

L’Organisation Mondiale de la Santé recense dans le monde environ 50 millions de cas par an, parmi lesquels 500.000 cas de dengue sévère, à savoir hémorragique, qui entraînent la mort. En effet, cette forme « hémorragique », qui représente 1 % des cas de dengue, est très dangereuse et se manifeste par une fièvre persistante, mais aussi, comme son nom l’indique, des hémorragies gastro-intestinales, cutanées et même cérébrales. Les personnes les plus à risque sont les plus fragiles et vulnérables comme les femmes enceintes, les tout-petits (bébés et enfants) et les personnes âgées. (Chez l’enfant de moins de 15 ans, la dengue peut entraîner un état de choc (refroidissement, défaillance circulatoire,…) qui, dans les cas extrêmes, se dégénère et engendre la mort.)

Le chikungunya (signifie « se recroqueviller »)

Egalement virale et infectieuse, cette maladie, comme sa signification l’indique, vous affecte 2 à 10 jours après la piqûre et génère de fortes douleurs musculaires et articulaires, d’importantes courbatures, de la fièvre, des maux de tête, des éruptions sur la peau et même des hémorragies au niveaux des gencives de l’enfant ou de l’adulte.

Le chikungunya touche particulièrement les enfants et les nourrissons, les femmes enceintes, mais aussi les personnes âgées ou malades. En 2005, cette maladie, apparue sur l’ile de la Réunion, a déclenché chez des personnes âgées, ainsi que chez les nourrissons, dont l’immunité était considérablement affaiblie, des cas graves de méningo-encéphalites.

Le zika

Potentiel vecteur, le moustique tigre, tout comme le moustique Aedes aegypti, pourrait transmettre le zika, originaire d’Afrique. Ce virus, semblable à celui de la dengue, provoque également de fortes fièvres, des maux de tête, une importante fatigue, des troubles digestifs, de fortes douleurs musculaires ou encore de la conjonctivite. Suite à une piqûre, les symptômes peuvent apparaître dans les 3 à 12 jours.

En 2016, on recense, en France Métropolitaine, 176 cas chez des personnes venues tout droit de zones de provenance du virus. Parmi ces personnes atteintes, 7 femmes enceintes ont été touchées. (On note qu’une femme enceinte atteinte par le virus peut transmettre celui-ci au fœtus. Les graves conséquences : cette transmission peut déclencher des séquelles au niveau du développement cérébral de l’enfant.)

Des virus très graves à ne pas sous-estimer

Attention : si un moustique tigre vous pique, les symptômes de la dengue, du chikungunya et du zika peuvent apparaître dans les quelques jours qui suivent la piqûre. Il est donc urgent et recommandé de rapidement consulter un médecin, afin d’éviter, d’une part, toute contamination d’autres personnes et, d’autre part, de graves conséquences, dans certains cas mortels.

 

Comment un moustique peut-il être porteur d’un virus ?

 

Si une personne se fait piquer par un moustique tigre et développe le virus quelques jours plus tard, cela signifie que le moustique était lui-même porteur du virus.

Mais comment peut-il en être porteur ? Tout simplement en piquant une personne atteinte de la maladie. Le moustique ingère en fait le sang touché par le virus. Celui-ci peuple alors les cellules de l’insecte et s’installe dans son système digestif. Une fois remonté dans les glandes salivaires, le virus se transmet via une simple piqûre.

 

Comment éviter les piqûres de moustique tigre ?

 

Pour éviter à tout prix une piqûre de ce redoutable moustique, il est conseillé de :

  • Supprimer tous les « gîtes larvaires », à savoir les eaux stagnantes dans lesquelles les moustiques tigre femelles peuvent pondre des oeufs : coupelles en dessous des pots de fleurs, les vases, les pneus usagés, les poubelles ouvertes, les gouttières, les seaux, les récipients en tout genre qui pourraient contenir de l’eau, dans les jardins ou sur les terrasses, ou même dans la maison.
  • Eviter les lieux publics pouvant contenir des retenues d’eau comme les jardins, parcs, bois, forêts.
  • Placer des moustiquaires au niveau des portes et des fenêtres.
  • Choisir une moustiquaire adaptée pour les lits et imprégnée de produit répulsif afin de dormir en toute sécurité durant la nuit.
  • Protéger sa peau, évidement ! Cela va de soi, portez des vêtements amples et bien couvrants : chapeaux, pantalons et manches longues. Et, vous l’aurez compris, de jour comme de nuit, il est important d’utiliser des répulsifs anti-moustiques sur la peau découverte ! Mais, attention, les femmes enceintes et allaitantes et les enfants de moins de 12 ans ne peuvent pas utiliser de répulsifs contenant de le DEET à 50% (dosage maximal).
  • Protéger vos vêtements dans les zones à risques. Il existe des répulsifs insecticides pour textile à base de perméthrine. Sauf si vous avez des animaux de compagnie ! Car cette substance active est nocive et même mortelle pour les chats.

Répulsif, lotion, huiles essentielles, bracelet… Des protections pour chaque profil

 

Si vous êtes enceinte ou allaitante…

Pour les femmes enceintes et allaitantes, l’usage d’un spray répulsif avec un dosage de DEET à 50% (substance active anti-moustiques) est totalement proscrit ! La concentration de DEET conseillée, par contre, est de 10 à 30%. Il est recommandé de consulter un médecin avant toute utilisation d’un insectifuge.

Le composant IR 3535, quant à lui, est efficace dans les zones à risques et convient parfaitement aux femmes enceintes.

Attention, il faut savoir que le composant DEET réduit de 30% l’efficacité des protections solaires. Il est donc conseillé d’opter pour une crème solaire d’un indice de protection plus élevé et de l’appliquer au minimum 20 minutes avant l’utilisation d’un insectifuge.

On vous conseille :

Le spray Insect Ecran Peau Répulsif Famille Vaporisateur 200ml est adapté dans les zones tempérées et protège la peau des piqûres durant 6 heures. Il peut également être utilisé chez l’enfant dès 24 mois. Cet anti-moustiques est formulé à partir d’Icaridine 20%, une substance active qui éloigne les insectes et moustiques.

Insect Ecran Peau Répulsif Famille Vaporisateur 200ml

Insect Ecran Peau Répulsif Famille Vaporisateur 200ml

 

Si vous voulez protéger votre enfant

 

Avant 6 mois :

Il faut savoir qu’il n’est pas recommandé d’appliquer un anti-moustiques sur un bébé de moins de 6 mois, car les composants chimiques sont très mauvais pour les tout-petits. On peut, cependant, trouver certains produits contenant un faible dosage en DEET (10%).

On vous conseillera alors l’utilisation de moustiquaires.

A partir de 6 mois :

On vous recommande l’usage d’un répulsif contenant de légères doses de DEET (10 à 30% maximum) et pas plus de 20% d’IR 3535.

De 12 mois à 12 ans, privilégiez ici encore des répulsifs composés de 20 à 35% d’IR 3535 et maximum 30% de DEET.

On vous conseille :

Le bracelet Manouka anti-moustiques protège efficacement contre les piqûres de moustiques, parmi lesquels le moustique tigre. Formulé à partir d’IR 3535 10%, ce bracelet les éloigne grâce à une action répulsive. Valable dès 36 mois, il s’accroche très facilement à la anse d’un sac, mais peut également être attaché à la cheville et au poignet. Il vous accompagne ainsi partout et

Manouka Bracelet Anti-Moustiques

Manouka Bracelet Anti-Moustiques

Pour les adultes

Vous  pouvez utiliser un répulsif contenant la dose maximale de DEET (50%), de l’IR 3535 ou encore de l’Icaridine 20%  (Insect Ecran Famille) afin de lutter parfaitement contre le moustique tigre.

 

Répulsifs pour la peau : à quelle fréquence et comment l’appliquer ?

 

Il est conseillé d’appliquer un répulsif pour la peau 3 fois par jour maximum. Il est important de savoir que le répulsif pour la peau doit toujours être appliqué après la crème solaire.

Appliquez donc votre protection solaire et, ensuite, utilisez sur une peau saine le répulsif sur les zones découvertes. N’aspergez pas directement le répulsif sur le visage. Vaporisez d’abord sur la main et appliquez ensuite le produit le visage en évitant le contour des yeux et la bouche. Appliquez-le aussi sur certaines parties du corps exposées (il n’est pas nécessaire d’appliquer un répulsif sous les vêtements).

Attention : il est recommandé d’éviter les yeux, la bouche et les plaies. N’appliquez pas de répulsif sur les mains des enfants, afin d’éviter tout contact avec les yeux et la bouche. De plus, on n’applique pas un anti-moustiques sur un enfant comme on l’applique sur un adulte :

  • Pour les enfants de 6 à 24 mois : 1 application suffit.
  • Pour les enfants de 24 mois à 12 ans : maximum 2 applications.
  • Pour les enfants de 12 ans : 3 applications par jour sont conseillées.

 

Répulsif pour les textiles : comment l’utiliser ?

 

Dans les zones à hauts risques, il est conseillé d’appliquer sur les vêtements un spray répulsif adaptés pour les textiles en plus de l’application d’un répulsif pour la peau. Ces vaporisateurs sont composés de 4% de perméthrine et de 1% de piperonyl butoxyde.

On vous conseille :

Mis au point spécialement pour toute la famille, le spray Insect Ecran Vétement vous permet une protection globale contre les risques de piqûres de moustiques.

Insect Ecran Vêtement Spray 100 ml

Insect Ecran Vêtement Spray 100 ml

Bon à savoir: 40% des piqûres de moustiques se font à travers les vêtements, il est donc fortement conseillé d’imprégner le textile d’une solution anti-moustiques.

Attention : la perméthrine est nocive pour les animaux de compagnie et mortelle pour le chat. Avant toute utilisation de répulsifs contenant cette substance, veuillez demander l’avis d’un professionnel de la santé.

Bref, on ne vous le dira jamais assez, la prévention et la protection sont les meilleurs remèdes contre ce moustique redoutable. Restez malgré tout vigilant(e) quant à l’utilisation de répulsifs et autres insectifuges.