oeil-de-perdrix-eviter-un-cor-au-pied

Sollicités au quotidien, nos pieds sont quotidiennement soumis à rude épreuve. Parmi les douleurs aux pieds les plus fréquentes : l’œil de perdrix. Source d’inconfort et relativement inesthétique, ce durcissement de l’épiderme peut vite devenir gênant pour marcher. Grâce à nos quelques astuces, découvrez comment se débarrasser d’un œil de perdrix rapidement. 

Qu’est-ce qu’un œil de perdrix ?

Oeil de perdrix, durillon ou cor?

L’œil de perdrix, également connu sous le nom de cors ou durillons, est un épaississement de l’épiderme (hyperkératose) qui apparait sur les zones soumises à des pressions ou des frottements excessifs. Reconnaissable à la douleur qu’il provoque, le cor est tout simplement un amas de peaux mortes formé par la peau en réaction aux microtraumatismes qu’elle subit. Bien que bénin, le cor peut devenir particulièrement douloureux s’il n’est pas soigné à temps et correctement. On parle de cor quand la corne se situe sur le dessus des orteils, de durillon lorsqu’elle se développe sous la plante des pieds et d’œil de perdrix quand elle se loge entre les orteils.

Plus précisément, l’œil de perdrix se reconnait à 3 caractéristiques :

  • il se situe généralement entre les 4ème et 5ème orteils
  • provoqué par l’humidité et la macération, sa consistance est plutôt molle
  • arrondi, il évoque un œil avec un centre enfoncé et noir et des bords saillants rouges

Si tout le monde peut un jour ou l’autre être concerné par un œil de perdrix, certaines situations favorisent leur apparition :

  • le port de chaussures trop serrées ou non adaptées à la forme de vos pieds
  • la morphologie de vos pieds
  • l’âge qui peut déformer la voûte plantaire
  • le sport ou la pratique d’activités physiques qui sollicitent davantage les pieds

 Comment soigner un œil de perdrix ou un durillon entre les orteils : nos traitements 

Autant vous le dire, soigner un œil de perdrix n’est pas toujours simple. Si l’avis d’un podologue est recommandé dans certains cas, quelques astuces permettent tout de même de prévenir leur apparition ou de soulager la douleur.

Comment prévenir et soulager les cors aux pieds ?

Notre premier conseil, et certainement le plus important : portez des chaussures confortables et adaptées à la morphologie de vos pieds ! En effet, chaque pied étant différent, tous les types de chaussures ne sont pas forcément faits pour vous. Au quotidien, évitez les chaussures qui déforment les pieds (talons hauts, bouts pointus,…). Privilégiez le port de chaussettes en coton, surtout si vous êtes amené à marcher beaucoup. Enfin, si nécessaire, et avec l’avis d’un spécialiste, optez pour des semelles orthopédiques. Cela permettra d’améliorer votre confort ou de soulager certaines douleurs plantaires.

Comme le dit l’adage, mieux vaut prévenir que guérir ! Dès lors, surveillez régulièrement l’aspect de vos pieds et prenez-en soin quotidiennement. Appliquer de manière assidue les bons gestes vous permettra de conserver des pieds souples et doux. Chaque jour, veillez à bien nourrir vos pieds en utilisant une crème pieds hydratante adaptée. Procédez une fois par semaine à un bon gommage en utilisant un râpe ou une pierre ponce. Enfin, en cas de longue marche, protégez vos orteils à l’aide de petits coussinets ou de petits tubes séparateurs.

Notre sélection :

  1. Velvet Smooth Râpe électrique pour piedsScholl
  2. Crème de gommage pour les pieds 75mlAkileïne
  3. UR10 Crème pieds anti-callosités 75mlTopicrem

J’ai attrapé un œil de perdrix, comment le soigner ?

Les frottements à répétition ont eu raison de vos petits petons et vous avez attrapé un œil de perdrix ? La meilleure chose à faire dans ce cas est de prendre le temps de bien soigner votre pied.

Si l’œil de perdrix est récent et peu développé, quelques gestes simples pourront vous soulager :

  • Plongez simplement vos pieds dans un bain de pieds chaud pendant une vingtaine de minutes. Cela va permettre de nettoyer la plaie et de ramollir la peau.
  • Appliquez une crème douce pour hydrater et apaiser la peau
  • Protégez la zone touchée à l’aide d’une solution adaptée : pansement, coussinets ou encore séparateurs d’orteils.

Notre sélection :

  1. Bain de pieds délassant 300gAkileïne
  2. Xerial 50 Extrême Crème Pieds anti-callosité 50ml SVR
  3. Séparateurs orteils 4 piècesEpitact

Si l’irritation est plus importante voire douloureuse, vous pouvez accompagner les soins précédents par des produits kératolytiques. Composés d’acide salicylique, ces traitements « coricides » permettent d’exfolier, de dégrader la couche cornée et de régénérer la peau. Disponibles sous forme de pommades, pâtes ou pansements, ces solutions peuvent être utilisées par la majorité des personnes souffrant de cors. Néanmoins, elles doivent être appliquées uniquement sur l’œil de perdrix, en évitant la peau saine qui l’entoure. Enfin, pour apaiser la douleur et protéger les orteils de nouveaux frottements, vous pouvez appliquer un pansement à base d’hydrocolloïdes.

Notre sélection :

  1. Pansements coricides Œil de perdrix 6 piècesCompeed : utilisé sur un œil de perdrix déjà formé, Compeed Œil de Perdrix soulage immédiatement la douleur, hydrate et protège le pied contre de nouveaux frottements.
  2. Urea Repair Crème réparatrice pieds 10% urée 2x100mlEucerin : adapté aux personnes diabétiques, ce soin pour les pieds répare les talons fendillés et prévient la formation de cors.
  3. Pansements hydrocolloïdes petit format 6 piècesUrgo : indiqués dans le traitement des plaies superficielles, ces pansements et leur technologie hydrocolloïde protègent la plaie, soulage la douleur et facilite la cicatrisation.
  4. Emplâtre Anti-cors 6 pièces – Scholl : grâce à leur teneur en acide salicylique, les pansements Scholl soulagent les douleurs causées par un cor ou un oeil de perdrix et favorisent leur élimination.
  5. Pansement Cors – Oeil de perdrix 5 pièces – Urgo : les pansements Urgo à la glycérine permettent de protéger la zone irritée, de soulager l’inconfort et d’éliminer en douceur les cors et oeils de perdrix.

Si ces quelques astuces ne vous soulagent pas et que l’œil de perdrix est enflammé, rouge et très douloureux, consultez sans trop attendre un spécialiste. En effet, certains cas plus complexes nécessitent parfois une intervention chirurgicale ou d’autres alternatives. Ainsi le podologue pourra, par exemple, vous conseiller :

  • Le port de semelles sur-mesure pour éviter l’apparition de nouvelles frictions
  • L’utilisation d’un coussinet plantaire en silicone à placer sous l’avant du pied

Important : Vous souffrez de diabète et avez attrapé un œil de perdrix ? Consultez directement un professionnel de la santé. Ce dernier pourra vous conseiller sur le traitement le plus adapté, en tenant compte des difficultés de cicatrisation de votre organisme.

Très précieux, nos petons sont souvent oubliés lors de nos soins de pieds quotidiens. Pour prévenir ou soigner un œil de perdrix, un cor ou un durillon, n’oubliez pas de prendre régulièrement le temps de bichonner vos pieds !