Sècheresse intime : quelles sont les causes et comment la traiter ?

Irritations vulvaires, démangeaisons, brûlures et douleurs durant les rapports sexuels… Liés à la sécheresse intime, ces symptômes touchent généralement toutes les femmes au moins une fois au cours de leur vie.  En cause ? Une chute importante du taux d’œstrogènes, hormones féminines. Pour prévenir et traiter au mieux la sécheresse vaginale, découvrez les différents facteurs responsables, ainsi que les solutions adaptées pour la soigner.

Naturellement lubrifié par les glandes sébacées, appelées aussi glandes de Bartholin situées à son entrée, le vagin d’une femme peut connaître à tout moment un assèchement de ses parois. Cela se traduit par une mauvaise lubrification, des irritations, des démangeaisons, des sensations de brûlure voire des douleurs durant l’acte sexuel. Différents facteurs sont à l’origine de la sécheresse vulvo-vaginale.

Les facteurs responsables de la sécheresse intime

Une femme sur deux est touchée par la sécheresse intime durant la ménopause ou pendant la grossesse, contre une femme sur six au cours d’une vie, quel que soit son âge. Sensations de brûlure, irritations et même démangeaisons sont le lots des symptômes de la sécheresse vulvaire. Inconfortable et parfois douloureuse durant les rapports intimes, elle peut entraîner un profond mal-être psychologique et avoir des répercussions négatives sur la sexualité des femmes touchées. C’est pourquoi il est essentiel de la traiter au plus vite. Découvrez les 6 causes principales de la sécheresse intime et leurs solutions adaptées.

1.Les hormones

Le premier facteur majeur des irritations intimes et de la perte d’humidité dans le vagin est d’ordre hormonal, et se manifeste par la chute du taux de la production d’œstrogènes.  Ces hormones féminines, naturellement sécrétées par les ovaires, sont à l’origine de la croissance des seins, de l’arrivée des règles, de l’ovulation et de la pilosité au niveau du pubis. En association avec la progestérone, un bon taux d’œstrogènes permet de maintenir un cycle menstruel stable. Cependant, chaque femme est confrontée à un moment donné au cours de son cycle à un déséquilibre de la production de ces hormones. Conséquence :  la flore vaginale est perturbée et occasionne dès lors une sécheresse intime.

Cette chute du taux d’œstrogènes se constate principalement durant la ménopause, car cette période marque l’arrêt de leurs productions. Concert d’hormones en ébullition, la grossesse, quant à elle, bien que les ovaires aient tendance à sécréter davantage d’hormones, peut être également propice à un chamboulement hormonal et provoquer également une sécheresse intime. Au même titre qu’une grossesse, un accouchement peut susciter une baisse importante d’œstrogènes et déclencher une sécheresse des parties génitales.

Lorsqu’il s’agit d’un problème d’ordre hormonal, il est conseillé avant toute chose de consulter un gynécologue, qui sera en mesure de proposer des traitements spécifiques, et dans certains cas  un traitement de fond à base d’hormones (comme l’anneau vaginal par exemple qui diffuse un œstrogène naturel). Ce traitement permettrait d’épaissir et de revasculariser la muqueuse. Résultat : le pH vaginal retrouve peu à peu son équilibre.

2. Certains traitements médicaux et les antidépresseurs

Certains traitements très lourds comme la chimiothérapie ou la prise de médicaments comme les antidépresseurs, les antipsychotiques (médicaments psychotropes pour tranquilliser ou lutter contre les pensées désorganisées), les antihypertenseurs (traitements pour rétablir la tension artérielle) sont également des facteurs responsables de la sécheresse vaginale. En effet, ils perturbent l’hydratation naturelle du vagin et assèchent la muqueuse

Si vous suivez un traitement médicamenteux important et que vous souffrez de sécheresse intime, demander l’avis un médecin s’avère dans un premier temps la première démarche importante à entreprendre pour traiter la sécheresse. Des solutions non hormonales, comme la prise de compléments alimentaires oud’ovules, sont dans ces cas-ci conseillées, tout comme l’application d’un gel vaginal lubrifiant et apaisant.

3. Une perturbation de la flore vaginale

La prise de médicaments, le changement hormonal, le stress, ainsi qu’une mauvaise hygiène de vie peuvent être à l’origine d’une perturbation de la flore vaginale. Peuplée de plusieurs bactéries (saines et pathogènes) parmi lesquelles les lactobacilles, la flore vaginale peut être perturbée par différents facteurs, occasionnant l’émergence de bactéries pathogènes qui peuvent entrainer le développant d’infections.

4. Une hygiène intime inadaptée

Très fragile et sensible, le vagin peut être rapidement agressé au quotidien si l’hygiène intime est inadaptée. En effet, des irritations, des démangeaisons et un assèchement des parois vaginales peuvent résulter d’une mauvaise hygiène intime. Doté d’un milieu acide, le vagin se compose d’un pH se situant entre 4 et 4,5. Il est donc facilement perturbé par une hygiène intime insuffisante ou par l’utilisation de produits d’hygiène  (savons, gels douche parfumés ) trop agressifs et souvent dotés d’un pH supérieur à celui du vagin.

5.  Les menstruations

Les règles sont elles aussi responsables de la sécheresse vaginale.  Tous les mois, elles perturbent la flore vaginale en augmentant le pH, fragilisant la muqueuse, car cette variation entraîne un déséquilibre de la flore. Conséquence : cela provoque des irritations, des démangeaisons et dans certains cas des infections comme des mycoses.

6. Des vêtements trop serrés

Les vêtements trop serrés ou en matière synthétique sont eux aussi responsables de la sécheresse intime, car ils étouffent et irritent la vulve.

7. Une mauvaise hygiène de vie

Stress, tabac, alcool… Une mauvaise hygiène de vie peut très vite déséquilibrer la flore vaginale et causer une sécheresse intime. Il est donc important de veiller à maintenir un équilibre vital et une bonne hygiène afin de limiter l’apparition de perturbations vulvaires.

Les solutions pour remédier à la sécheresse intime

Ces micro-organismes vivants sont reconnus pour leurs effets positifs sur la santé. Essentielles dans le maintien de la flore vaginale, les lactobacilles permettent de conserver un microbiote vaginale en bonne santé. Lorsque la présence de ces bonnes bactéries s’amenuise, en raison d’une hygiène intime inadéquate, le port de vêtements serrés, de changements hormonaux ou encore de la prise de médicaments, cela génère un déséquilibre hormonal. Celui-ci entraine alors la perturbation de la flore vaginale, causant des infections vaginales et une sécheresse intime importante. Les probiotiques jouent donc un rôle essentiel et permettent de rétablir la flore.

Notre sélection :

Intimhae feminite intime caps 30

Intimhae féminité intime 30 capsules

Quand les prendre ? En cas de sécheresse vaginale, à savoir durant la ménopause, après un accouchement ou durant la prise de traitements médicamenteux lourds.

Le plus : enrichis en vitamines B, D, E, en Zinc et en acides gras, ces compléments alimentaires sont déclinés en deux formules : une gélule de probiotiquespour rétablir les perturbations de la flore vaginale et une capsule vitaminée et formulée en omégas 3pour renforcer et hydrater la muqueuse.

Le moins :  pour que la complémentation ait des effets positifs, il est important de prendre quotidiennement les deux compléments (une gélule+ une capsule), ce qui rend la prise assez fastidieuse.

Bacilac Femina 30 gélules

Bacilac Femina 30 gélules

Quand les prendre ? En cas de stress, de changements hormonaux (ménopause, grossesse, post-partum, menstruations), prise d’antibiotiques ou durant des traitements médicaux lourds (chimiothérapie), ou encore à la suite de relations sexuelles (la libération des spermatozoïdes occasionne une variation du pH dans le vagin, pouvant entrainer des infections)

Le plus ? les compléments alimentaires Bacilac Femina sont d’origine 100% végétales et sont sans effets secondaires.

Le moins ? La prise est contraignante et peut occasionner des oublis. Il est conseillé de prendre 2 gélules par jour durant les 7 premiers jours et de poursuivre la complémentation avec 1 gélule par jour.

Bon à savoir : 1 gélule contient environ 5 milliards de bactéries.

 

Pileje Feminabiane Flore Vaginale 7 comp

Pileje Feminabiane Flore Vaginale 7 comprimés

 

Quand les prendre ? Lorsque vous souffrez d’infections vaginales comme une mycose, lors de changements hormonaux, ou en cas de sécheresse intime.

Le plus :un formule complète. Chaque comprimé contient au moins 100 millions de probiotiques, qui interviennent dans la stabilisation du pH vaginal. Bien que l’utilisation de ces probiotiques soit fastidieuse, ces probiotiques ont une action directe et ciblée dans le vagin.

Les moins :durant les menstruations, l’utilisation du produit est proscrit. De plus, l’utilisation de Feminabiane n’est pas forcément évidente, car le comprimé s’insère dans le vagin à l’aide d’un applicateur.

  • L’ovule vaginal

En traitement contre la sécheresse vaginale ou les infections de type mycosique, les ovules ,de forme ovoïde, sont destinés à être insérés dans le vagin. Ils sont généralement utilisés dans le cadre d’un traitement local. Enrichis en actifs hydratants, ils permettent de cicatriser et de renforcer les parois asséchés du vagin.

Notre sélection :

Energetica Natura Symbiovag symbiopharm 10 suppositoires

Energetica Natura Symbiovag symbiopharm 10 suppositoires

Quand les utiliser ? Ces suppositoires s’utilisent lors de changements hormonaux (menstruations, ménopause, grossesse), après l’utilisation de produits d’hygiène inadaptés, à la suite de la prise d’antibiotiques ou encore lors du développement d’infections ou de mycoses.

Le plus : pour celles qui n’aiment pas appliquer des crèmes ou gels lubrifiants sur la muqueuse, ces suppositoires agissent de manière prolongée et ciblée. De plus, ils contiennent des probiotiques qui se libèrent à l’intérieur et rétablissent le pH physiologique.

Le moins :il n’est pas toujours simple d’insérer le suppositoire. 

 

Cicatridina ovul vaginal 10

Cicatridina ovul vaginal 10

 

Quand les utiliser ? Pour réparer et favoriser la cicatrisation d’un vagin irrité, après une intervention chirurgicale, à la suite d’un accouchement, d’un traitement médical lourd ou durant la ménopause.

Le plus :la prise de ces ovules vaginaux est idéale pour réhydrater et renforcer la muqueuse de manière naturelle. Enrichis en acide hyaluronique, ils veillent à la bonne hydratation de la muqueuse.

Le moins : comme pour le précédent, l’utilisation de ces ovules n’est pas toujours facile.

Bon à savoir : un ovule vaginal s’utilise le soir, avant le coucher. Par sécurité, pour s’assurer de ne pas tacher les draps, il est conseillé de porter une culotte, car au contact de la chaleur, l’ovule fond et peut délivrer des pertes vaginales.

  • Les gels lubrifiants

Lorsque vous souffrez d’une sécheresse intime, la lubrification naturelle du vagin, qui consiste à maintenir les muqueuses humidifiées, est fortement réduite en raison de la variation du taux d’œstrogènes. C’est pourquoi l’utilisation d’un gel lubrifiant intime est conseillé pour renforcer la muqueuse vaginale et l’hydrater, mais également pour permettre des rapports sexuels moins douloureux.

Notre sélection :

Intimhae gel vaginal tube 7x5ml

Intimhae gel vaginal tube 7x5ml

 

Quand l’utiliser ? Combinée à une cure de compléments alimentaires à base de probiotiques ou d’ovules, l’utilisation d’un gel vaginal comme Intimhae gel vaginal tube 7x5mlest idéale pour soulager les irritations et apaiser les démangeaisons dues à la sécheresse vaginale. Il lubrifie également la muqueuse avant un rapport sexuel.

Le plus : il permetd’hydrater et de tapisser la muqueuse d’un voile protecteur et réparateur. Pratique et nomade, ce dispositif est composé de 7 unidoses, permettant une utilisation quotidienne pendant 7 jours.

Le moins : chaque unidose est composée d’un applicateur intravaginal, pas toujours facile à utiliser les premières fois.

Mucogyne gel vaginal+applicateur tube 40ml

Mucogyne gel vaginal+applicateur tube 40ml

Quand l’utiliser ? Si vous souffrez d’une sécheresse intime (ménopause, menstruations, grossesse, post-partum), dès que vous ressentez des irritations ou des sensations de brûlure durant les rapports sexuels.

Le plus : grâce à sa forte teneur en acide hyaluronique, Mucogyne hydrate la muqueuse vaginale, améliore la lubrification et soulage les sensations de démangeaisons et d’irritations.

Le moins : ce dispositif contient un seul applicateur, il est donc difficile de bien doser le produit.

  • Hygiène intime : les soins lavants 

Pour prendre soin de sa flore vaginale au quotidien, les gynécologues recommandent d’utiliser des soins lavants douxrespectueux du pH physiologique du vagin qui varie entre 4 et 4,5. Ces soins nettoyants adaptés permettent de restaurer et de renforcer la muqueuse vaginale.

Notre sélection :

Saforelle soin lavant doux 500 ml

Saforelle soin lavant doux 500 ml

Quand l’utiliser ? Quotidiennement durant le lavage intime pour prendre soin de la muqueuse délicate et fragile du vagin.

Le plus :Idéal pour l’hygiène intime, le soin lavant Saforelle prend soin des peaux fragilisées et irritées. Cette lotion nettoyante aux extraits d’aloe vera et de bardane hydrate et apaise la muqueuse tout en soulageant les irritations de la vulve.

Le moins : si vos muqueuses génitales sont très fragiles, l’utilisation journalière de ce soin lavant peut davantage les irriter. Veillez pour ce faire à consulter votre gynécologue afin de connaître le soin lavant idéal à utiliser.

Puressentiel Hygiene intime gel lavant bio 250ml

Puressentiel Hygiene intime gel lavant bio 250ml

 

Quand l’utiliser ?Quotidiennement durant votre hygiène intime.

Le plus :ce gel intime lavant sans savon, enrichi en huiles essentielles, en eaux florales et en aloe vera, nettoie, hydrate et protège la muqueuse vaginale de la sécheresse intime. Grâce aux huiles essentiellesantibactériennes et antiseptiques, il lutte contre le développement de germes pathogènes et l’apparition d’infections.

Le moins : il est préférable de ne pas utiliser ce soin lavanten cas d’allergies à l’une de ces huiles essentielles ou à l’un des composants de cette formule. Demandez conseil à votre médecin avant toute utilisation.

Saugella Antiseptique Hygiène Intime 15 lingettes

Saugella Antiseptique Hygiène Intime 15 lingettes

Quand l’utiliser ? Quand vous le souhaitez… Au bureau, à la maison ou en déplacements, ces lingettes s’utilisent à tout moment.

Le plus :ces lingettes intimes aux extrait naturels de thym sont enrichies en lotion Saugella Antiseptique. Apaisantes et nettoyantes, elles prennent soin de votre intimité à tout moment de la journée.

Le moins : au contact de l’air, les lingettes peuvent rapidement perdre leur taux humidité et leurs propriétés. Il est donc important de ne pas trop espacer les utilisations.

Quelques petits conseils pour prévenir la sécheresse intime

Pour en finir avec les irritations, les démangeaisons, les sensations de brûlures voire les saignements durant les rapports sexuels, rien de plus important que de mettre un point d’honneur sur sa santé intime ! En effet, le bien-être de son intimité est plus qu’essentiel dans la vie d’une femme. C’est pourquoi il est recommandé de prendre le plus grand soin de sa flore vaginale. Et cela commence avant tout par des petits gestes et des habitudes du quotidien :

  • Exclure l’alcool et le tabac (ou du moins ne pas en abuser !), car ils empêchent une bonne lubrification vaginale
  • Privilégier une hygiène intime adéquate en optant pour un gel lavant doux adapté
  • Faire de temps en temps une cure de probiotiques ou d’ovules (pendant la période des menstruations, moment durant lequel le pH fluctue)
  • Appliquer un gel vaginal 2, 3 fois par semaine sur et dans la muqueuse pour la renforcer
  • Opter pour un lubrifiant enrichi en acide hyaluronique afin d’hydrater les parois vaginales et de faciliter les rapports sexuels

 

Grâce à cette routine d’hygiène et de santé intime, prévenez la sécheresse intime et prenez soin de votre flore vaginale au quotidien.