vitamines de grossesse

Faut-il prendre des vitamines pendant la grossesse ? Cette question, vous vous l’êtes forcément posée au moins une fois si vous êtes enceinte. Plébiscitées par les futures mamans et souvent recommandées par les professionnels de la santé, les vitamines de grossesse ont le vent en poupe ces dernières années. Mais sont-elles vraiment utiles ? Et surtout, lesquelles choisir pour apporter tous les nutriments nécessaires au bon développement du fœtus ? Pharmasimple fait le point et vous dit tout sur les vitamines et les minéraux durant la grossesse.

Zoom sur les vitamines indispensables lors de la grossesse

Déjà indispensables au bon fonctionnement de l’organisme en temps normal, les vitamines et les minéraux le sont d’autant plus lors de la grossesse. Durant cette période, les besoins de la femme enceinte augmentent, une alimentation équilibrée est donc primordiale. Comme la nature est bien faite, le corps subit de profonds changements métaboliques pendant ces 9 mois et les capacités d’absorption des vitamines et minéraux essentiels augmentent. Une alimentation variée devrait donc, en théorie, suffire pour combler tous les besoins de la future maman. Cependant, certains nutriments sont à surveiller de près, car souvent consommés en quantité insuffisante :

Pharmasimple fait le point sur ces micro-nutriments indispensables à la bonne santé de la mère et au bon développement du bébé.

Le fer durant la grossesse

Le rôle du fer est déterminant chez la femme enceinte car il est nécessaire à la fabrication de l’hémoglobine qui assure le transport de l’oxygène des poumons vers tout le reste du corps et vers le fœtus (via le placenta). Une carence en fer se traduit immédiatement par une sensation de fatigue généralisée, une irritabilité accrue, des difficultés de concentration, une chute de cheveux ou encore des ongles cassants.

Lors de la grossesse, la future mère voit ses besoins en fer augmenter considérablement, surtout après le premier trimestre. En effet, durant 9 mois, les organes tournent à plein régime pour combler tous les besoins du fœtus et le volume sanguin de la mère augmente. Pour fabriquer ce « surplus » de sang et ne pas risquer l’anémie, consommer du fer est indispensable. Le fer n’est pas produit par l’organisme et doit être apporté par l’alimentation, mais il peut en revanche être stocké ! D’où l’intérêt de se constituer une réserve suffisante pour contribuer à la bonne santé de la mère et de l’enfant pendant la grossesse et après l’accouchement.

Où trouver du fer pendant la grossesse ?

Les aliments qui contiennent le plus de fer sont les suivants :

  • Le boudin noir
  • La viande rouge
  • Le jaune d’œuf
  • Le poisson et les fruits de mer (préférez-les cuits lorsque vous êtes enceinte)
  • Les légumineuses
  • Les céréales de petit déjeuner enrichies

Il est important de préciser que le fer d’origine animale est beaucoup mieux absorbé par l’organisme que le fer d’origine végétale.

La vitamine D : zoom sur la vitamine du soleil !

Parmi les vitamines prénatales, la vitamine D joue un rôle essentiel car c’est elle qui permet l’absorption du calcium et sa fixation sur les os. Elle participe aussi à la croissance des cellules et au bon fonctionnement du système immunitaire. Or, de nombreuses femmes enceintes souffrent d’une carence en vitamine D, surtout en hiver ou dans les régions bénéficiant d’un faible ensoleillement. Car même si certains aliments en contiennent, c’est bien le soleil qui est la principale source de vitamine D.

Où trouver de la vitamine D quand on est enceinte ?

  • En s’exposant au soleil (sans excès et TOUJOURS sous la protection d’une bonne crème solaire à l’indice suffisamment élevé).
  • Dans l’alimentation : huile de foie de morue, saumon, sardines, laitages entiers, jaune d’œuf…

Vous pensez souffrir d’une carence en vitamine D ? La prise de complément alimentaire peut être envisagée. Demandez conseil à votre médecin.

L’acide folique ou vitamine B9 : la star des vitamines de grossesse

La vitamine B9, également appelée acide folique, intervient directement dans le développement du système nerveux et cérébral du fœtus. Une carence en acide folique peut avoir de graves conséquences pouvant aller jusqu’à des malformations neurologiques (comme le Spina Bifida par exemple). L’acide folique doit être apporté en quantité suffisante avant même la conception et pendant les 3 premiers mois de grossesse. En effet, l’embryon en a besoin pour se développer normalement dès le premier jour de sa conception. Les besoins quotidiens en acide folique chez la femme enceinte varient de 0,4mg à 1,0mg par jour.

Quels aliments contiennent de l’acide folique ?

  • Les légumes verts : laitue romaine, mâche, épinards, cresson, asperges, choux de Bruxelles…
  • Les légumineuses : lentilles, haricots rouges, haricots de soya, pois chiches…
  • Les fruits secs : noisettes, noix, amandes…

L’iode : un oligo-élément à ne pas négliger quand on est enceinte

Les besoins en iode lorsque l’on est enceinte sont beaucoup plus importants qu’en temps normal : de 150 microgrammes par jour, ils passent à 250 microgrammes. Cela s’explique en partie parce la future mère doit fournir cet oligo-élément au fœtus. L’iode joue un rôle important dans la fabrication des hormones thyroïdiennes du bébé et dans son développement neurosensoriel. Une carence en iode pourrait donc avoir des conséquences sur son développement intellectuel.

Où trouver de l’iode ?

  • Dans le sel de table iodé
  • Dans les crustacés (bien cuits)
  • Dans les poissons de mer comme le saumon, la morue ou l’aiglefin
  • Dans le lait et les produits laitiers
  • Dans les œufs

Les omégas 3 et 6 : des « bonnes graisses » à intégrer au menu de la future maman

Largement plébiscités pour prévenir les maladies cardio-vasculaires, les oméga 3 sont bons pour la femme enceinte comme pour son bébé. Chez la future maman, ces bonnes graisses permettent de garder un bon moral et limiteraient ainsi le risque de « baby blues ». Chez le bébé, ces acides gras essentiels sont encore plus importants puisqu’ils participent à la formation des neurones ainsi qu’au développement de la vue. C’est pourquoi il est recommandé aux femmes enceintes d’intégrer 2 plats de poisson à leur menu de la semaine.

Quels sont les aliments qui contiennent le plus d’oméga 3 ?

  • Les poissons gras comme le saumon, le maquereau, la sardine, le hareng…
  • L’huile de colza
  • Les noix et les amandes

Vitamines de grossesse et compléments alimentaires pour femme enceinte : une bonne idée ?

Si vous êtes enceinte et que votre alimentation ne comble pas tous vos besoins en vitamines et minéraux, prendre des compléments alimentaires de grossesse peut être une bonne solution. De nombreux laboratoires proposent des vitamines prénatales présentées sous différentes formes. Découvrez la sélection de Pharmasimple :

Omnibionta Pronatal Metafolin + DHA

vitamines de grossesse

Omnibionta Pronatal Metafolin DHA 96 comprimés + 96 gélules

La cure Omnibionta Pronatal Metafolin + DHA est une cure de vitamines pour femme enceinte à prendre durant toute la grossesse ainsi que pendant la période d’allaitement. Il apporte toutes les vitamines (B, D, E) et tous les minéraux (iode, cuivre, zinc, magnésum) indispensables au bon développement de bébé. Les gélules sont en plus enrichies en Métafolin, la forme active de l’acide folique (vitamine B9) et en DHA, un oméga 3 essentiel.

Gestarelle G Grossesse

Vitamines de grossesse

Gestarelle G Grossesse 30 comprimés

Les comprimés Gestarelle G peuvent être pris avant même la conception et pendant toute la grossesse. Ils apportent l’ensemble des vitamines et minéraux essentiels : acide folique, iode, fer, oméga 3 ainsi que 10 vitamines et minéraux. Un apport complet qui couvre tous les besoins de la mère et de l’enfant, avant, pendant et après la grossesse.

Nutergia Ergynatal 60 gélules

Vitamines de grossesse

Nutergia Ergynatal 60 gélules

Nutergia Ergynatal est un complément alimentaire à base de vitamines et de minéraux adaptés à la maternité. Il contient une association de 10 vitamines et de 6 minéraux parmi lesquels l’acide folique, le fer, la vitamine D3.

Pour conclure, rappelons que la prise d’un complément alimentaire pour femme enceinte ne doit en aucun cas se substituer à une alimentation variée et équilibrée. Pour être sûre de choisir le bon complément, tournez-vous vers votre médecin-obstétricien ou votre sage-femme, ils sauront mieux que quiconque vous orienter vers les vitamines de grossesse les plus adaptées à votre situation.