Konjac

Marques

Gammes

Besoins

Bio/Nature

Format

Forme

Mode d'administration

Konjac

Le konjac, le complément alimentaire star de la phytothérapie minceur

Avec l'âge, les changements hormonaux, les repas pris sur le pouce, le manque de temps pour faire du sport, et pour bien d'autres raisons encore, les kilos superflus ont tendance à s'accumuler. La phytothérapie renferme dans sa pharmacopée des compléments alimentaires qui peuvent faciliter le travail d'un individu ayant décidé de maigrir. Le konjac est un parfait exemple de l'aide que la nature peut nous apporter.

L'origine de cet ingrédient

Ce n'est pas parce que le konjac s'affiche partout depuis quelques années qu'il s'agit d'une découverte récente, bien au contraire. Voici plus de 2 000 ans que cette plante vivace a trouvé sa place dans la médecine chinoise. Ses vertus médicinales étaient initialement utilisées pour agir sur le diabète, les maux d'intestin, l'asthme et la toux.

Au naturel, la racine de konjac pousse dans les forêts d'Asie du Sud Est, notamment au Viêtnam, en Chine, en Indonésie, en Corée du Sud et au Japon. La manière dont pousse ce légume est la même que celle de la pomme de terre, avec les feuilles en surface et le tubercule comestible sous terre. C'est ce dernier (qui peut atteindre 4 kg et 25 cm de long) que l'on utilise en phytothérapie, après sa réduction en poudre.

Un coupe-faim 100% naturel

C'est au glucomannane que le konjac doit sa notoriété et sa réputation de coupe-faim efficace. Composant principal de la plante (à hauteur de 60%), il s'agit d'une fibre hydrophile (qui absorbe l'eau et qui gonfle à son contact) connue pour ses propriétés épaississantes. Il est alors très simple de comprendre comment agit le konjac dans l’organisme : une fois ingérées (avec un grand verre d'eau), les fibres arrivent dans l'estomac où elles gonflent (la fibre de glucomannane peut absorber jusqu'à 60 fois son poids en eau).

Le konjac est parfois comparé à une éponge qui serait déposée dans le fond de la cavité stomacale. Beaucoup moins de nourriture sera donc nécessaire pour remplir l'estomac et le signal de satiété sera envoyé au cerveau alors que vous aurez mangé en moins grande quantité que d'habitude. L'apport calorique va être plus faible et votre organisme va devoir puiser dans ses réserves pour fonctionner.

Un capteur de graisses et de sucres

La substance visqueuse et dense, résultat du gonflement de la fibre de konjac, n'est pas assimilable par l'organisme. Elle va donc stagner dans l'estomac durant la digestion et en profiter pour emprisonner une partie des sucres et des graisses du repas qui vient d'être pris. Le konjac va ainsi :

  • éviter les pics de glycémie qui surviennent après les repas et maîtriser le taux de sucre dans le sang
  • contribuer à réduire le taux de cholestérol

Une cure détox pour l'intestin

Quand il a fini son travail dans l'estomac, le konjac entreprend son chemin vers le système intestinal afin d'être évacué. Ce liquide gélatineux va profiter de son passage dans les intestins et le côlon pour capturer toutes les toxines qu'il trouvera sur son passage. Il va effectuer un véritable nettoyage en profondeur de l'intestin qui va vous aider à retrouver un ventre plat, en réduisant ballonnements et gaz (souvent dus à la décomposition de toxines résiduelles). Le konjac peut être considéré comme un laxatif doux, qui augmente le volume des selles, mais n'agit pas de façon agressive.

Poudre ou gélule ?

Quelle que soit la forme sous laquelle vous allez prendre le konjac, les bienfaits sur votre métabolisme seront les mêmes. Vous pouvez utiliser ce complément alimentaire :

  • en gélule, une formule qui vous garantit d'avaler la juste dose dont vous avez besoin. De plus, la prise d'une gélule est plus pratique et peut se faire n'importe où, pourvu qu'on ait un verre d'eau à proximité
  • en poudre, à diluer dans un grand verre d'eau pour que les fibres arrivent jusqu'à l'estomac sans rester dans l’œsophage

Effets indésirables

La phytothérapie est une médecine douce, mais il est toujours conseillé de prendre quelques précautions lors de la prise de compléments alimentaires. Pour profiter de tous les bienfaits du konjac il est recommandé :

  • de respecter les doses prescrites. Une surconsommation pourrait entraîner de l'inconfort au niveau de l'estomac ou de l'intestin
  • d'éviter la prise du produit avant de se coucher
  • de manger un tout petit peu avant la prise du comprimé (ou de la solution) pour être certain que le pylore (clapet se trouvant dans le fond de l'estomac) se ferme correctement avant l'arrivée des fibres

Si les compléments alimentaires n'ont pas tous les pouvoirs, ils sont d'une grande aide dans beaucoup de situations de la vie quotidienne. La phytothérapie et sa pharmacopée sont une source exceptionnelle de produits qui ne demandent qu'à aider l'organisme pour améliorer (ou conserver) la santé. Et en ce qui concerne les régimes, le konjac est un allié minceur incontournable, qui va vous permettre d'atteindre l'objectif de perte de poids que vous avez prévu sans aucune frustration et sans sensation de faim.

Découvrez notre Blog !