Pompe à venin

Pompe à venin

Un accessoire indispensable pour vos sorties de plein air

Vous pratiquez les loisirs de pleine nature : randonnée, VTT, trekking ou camping ? L’ajout d’une pompe à venin dans votre trousse de premiers secours est indispensable. Cet accessoire limite les démangeaisons en cas de piqûre ou morsure et apporte un soulagement immédiat.

Dans quels cas utiliser une pompe à venin ?

La pompe à venin est surtout conseillée en cas de piqûre d’insecte ou d’arachnide : guêpe, abeille, frelon, mouche, moustique, araignée, aoûtat, scorpion. À la plage, elle peut être très utile en cas de lésion provoquée par les poissons-pierres, vives, rascasses ou méduses. Elle peut également soulager les démangeaisons causées par certaines plantes urticantes. En cas de piqûre de tique, il faut dans un premier temps utiliser un tire-tique de façon à retirer l’insecte en entier, sans oublier son rostre présent sous la peau. Une aspiration peut ensuite être pratiquée conformément aux conseils d'utilisation.

Une mini-pompe Aspivenin offre une pression d'aspiration de 800 millibars. Elle peut être utilisée dans tout type d'environnement, avec des températures de -5° à +50 °C. Fournie avec un coffret rigide de protection et 4 ventouses de tailles différentes, elle pèse seulement 26 grammes. Vous pouvez donc facilement la glisser dans une trousse de secours ou un sac de randonnée.

Attention aux réactions allergiques

Une pompe de type Aspivenin n’élimine pas la totalité du venin présent dans l’organisme. Son utilisation contribue à soulager les démangeaisons et limiter la sensation de douleur et les gonflements. L’utilisation d’une mini-pompe ne doit bien sûr pas vous empêcher d’alerter les secours au plus vite lorsqu’une réaction allergique est à craindre. Le fait d’aspirer tout ou partie du venin n’a pas d’action directe sur les réactions aiguës de type œdème de Quincke ou choc anaphylactique. C’est pourquoi il faut également prévoir des comprimés d’antihistaminiques ou tout autre médicament jugé utile par votre médecin (corticoïde, adrénaline) si vous avez déjà présenté des allergies.

Comment utiliser une pompe à venin ?

Dans un premier temps, il faut choisir l’embout le plus adapté en fonction de la nature de la morsure. Après avoir tiré le piston, la pompe est placée sur la blessure. L’action du piston produit une aspiration puissante. Pour plus d’efficacité, la pompe doit être utilisée dans les 3 minutes suivant la morsure ou la piqûre. La notice d’utilisation indique précisément le nombre d’aspirations nécessaires et leur fréquence en fonction de la situation. Nous vous conseillons de lire le mode d’emploi détaillé tranquillement chez vous et de vous entraîner au maniement de la pompe, avant toute première utilisation. Vous saurez ainsi précisément comment réagir en cas d’urgence.

Pour une piqûre de guêpe, la pompe à venin est utilisée de 1 à 3 minutes. Si le dard est présent, il ne doit être retiré qu’après l’aspiration. Il faut ensuite nettoyer la blessure avec un antiseptique et éventuellement recouvrir d'une compresse maintenue par un sparadrap micropore. Vous pouvez également utiliser un pansement liquide spécial piqûres d'insectes. Après désinfection, la pompe est réutilisable.

Quelles sont les précautions d’usage ?

L’utilisation de la pompe Aspivenin est indolore. Toutefois, elle ne doit jamais être utilisée sur certaines parties du corps :

  • les muqueuses
  • les paupières
  • les parties génitales
  • les tympans

Consultez un médecin en cas de doute. La pompe à venin est un dispositif médical réglementé en tant que produit de santé. Le marquage CE est obligatoire. Lorsqu'il est utilisé selon les usages prévus, l'aspivenin peut réduire instantanément la douleur, les démangeaisons et empêcher la formation d'enflures.

Pour limiter les risques de piqûres ou de morsures, il est conseillé aux personnes pratiquant la randonnée de porter des vêtements couvrants et des chaussures adaptées. Le port de sandalettes à la plage est recommandé pour les enfants. Il ne faut jamais toucher une méduse, même échouée sur le sable.

Que faire en cas de morsure de serpent ?

Le principal risque suite à une morsure de serpent est le choc allergique grave de type anaphylactique. Il faut bien sûr alerter les secours au plus vite. Ceux-ci vous indiqueront la meilleure attitude à adopter. La victime doit rester au calme et allongée. Les pompes aspivenin serpent utilisées dans ce contexte ont surtout un rôle rassurant. Il faut éviter tout ce qui peut favoriser la diffusion du venin et l’apparition de problèmes cardiovasculaires : incision de la plaie, garrot.

Difficile de se passer d'une pompe à venin quand on pratique des activités de plein air. Même si son utilisation reste limitée aux piqûres et morsures sans gravité, elle peut apporter un soulagement immédiat et limiter les risques de complications.

Découvrez notre Blog !