Rhinite allergique

Marques

Gammes

Besoins

Bio/Nature

Spécifique

Format

Forme

Mode d'administration

Texture

Types de peau

Rhinite allergique

Soulager la rhinite allergique

La rhinite allergique est une réaction immunitaire anormale qui se traduit principalement par un écoulement nasal important et des éternuements intempestifs. Saisonnière ou permanente, elle peut être occasionnée par diverses substances allergisantes, comme les pollens ou les acariens. Plusieurs remèdes peuvent en soulager les symptômes.

Une réaction anormale du système immunitaire

La rhinite allergique s’explique par une réaction immunitaire anormalement excessive, lorsqu’une ou plusieurs substances entrent en contact avec l’organisme. Ces substances, identifiées comme toxiques par le système immunitaire, provoquent instantanément une inflammation de la muqueuse nasale, qui peut s’étendre aux yeux et aux bronches. Cet état inflammatoire se manifeste à des degrés d’intensité variables, selon la sensibilité des personnes ou le type d’allergènes en cause.

Communément appelée rhume des foins ou allergie aux pollens, la rhinite allergique saisonnière survient surtout au printemps et au début de l’été. Les personnes présentant un terrain allergique en sont affectées lorsque l’air se sature de pollens, particulièrement ceux des graminées, du bouleau ou du cyprès. Cette sensibilité prend généralement fin avec la période pollinique.

À l‘inverse, la rhinite allergique perannuelle se manifeste tout au long de l’année sans interruption. Elle est provoquée par des substances allergènes constamment présentes dans l’environnement familier, comme les acariens, la poussière, les poils d’animaux domestiques ou les moisissures.

Les symptômes de la rhinite allergique

La rhinite allergique peut s’accompagner de divers symptômes :

  • un écoulement nasal abondant, plutôt liquide et transparent
  • une congestion nasale consécutive à l’inflammation des muqueuses du nez
  • d’incessantes démangeaisons au niveau du nez et parfois du visage
  • de fréquentes crises d’éternuements répétés
  • une irritation de la zone péri-nasale, provoquée par les mouchages rapprochés et fréquents
  • un larmoiement oculaire
  • une sensation de picotement au fond de la gorge qui peut faire tousser
  • la conjonctivite, c’est-à-dire une inflammation de la muqueuse de l’œil qui se traduit par les yeux rougis et les paupières gonflées, avec une sensation de grains de sable sur la cornée
  • de l’asthme, des difficultés respiratoires
  • des maux de tête
  • des rougeurs et des démangeaisons cutanées

Les personnes concernées n’éprouvent pas nécessairement tous ces symptômes, qui varient en fonction de l’intensité et la durée de la réaction allergique.

Hormis l’asthme, si la plupart des manifestations de la rhinite allergique sont relativement bénignes, elles affectent la qualité de vie et le bien-être des personnes qui en souffrent. Le rhume des foins et les allergies perannuelles peuvent occasionner fatigue, troubles du sommeil et difficultés de concentration. L’allergie aux pollens a également pour conséquence de perturber toute activité située à l’extérieur.

Limiter l’exposition aux allergènes

Il vous est possible d’employer quelques parades pour amoindrir le développement de la rhinite allergique. Ces dernières consistent principalement à limiter autant que possible les contacts avec les sources d’allergie :

  • Évitez de toucher les animaux domestiques qui transportent des poussières allergisantes dans leur pelage.
  • Préférez aérer votre habitation la nuit ou très tôt le matin, pour éviter d’y faire pénétrer les pollens dont la concentration est plus élevée en journée.
  • Rincez-vous régulièrement le visage et les mains, afin d'éliminer les poussières qui s’y trouvent collées.
  • Ne vous frottez pas les yeux. Si vous sentez une irritation à ce niveau, il vaut mieux les rincer à l’aide d’un tissu propre imbibé d’eau, ou employer un collyre.
  • Éloignez-vous autant que possible des sentiers bordés de hautes herbes et d’une végétation dense.
  • Lorsque vous sortez, munissez-vous de lunettes de soleil pour protéger vos yeux de la brise chargée d’allergènes.
  • Passer régulièrement l’aspirateur permet d’éliminer une partie des acariens et autres poussières allergisantes.

Atténuer les symptômes de la rhinite allergique

Les remèdes proposés ont pour objectif d'améliorer votre confort en atténuant les symptômes de la rhinite allergique. En cas de symptômes persistants ou de doute, il est conseillé de faire appel à un spécialiste.

Les solutions nasales

Composées d’eau physiologique, d’eau thermale ou d’eau de mer, elles s’enrichissent souvent d’huiles essentielles ou d'extraits végétaux aux vertus assainissantes et adoucissantes. Efficaces pour décongestionner les voies nasales obstruées, elles lavent et apaisent les muqueuses irritées par l’inflammation. Le simple geste de rincer l’intérieur des narines peut soulager une crise d’allergie, puisqu’il permet de décoller les substances allergisantes qui s'y trouvent piégées. Ces solutions se présentent sous forme de spray ou de flacons unidoses.

Les collyres

Ils nettoient et débarrassent l’œil des poussières allergisantes qui s’y trouvent. Enrichis en agents hydratants et adoucissants, ils soulagent également les irritations et la conjonctivite. Ils s’appliquent directement sur l’œil, au moyen d’un flacon compte-gouttes ou d’un flacon unidose.

Les huiles essentielles

L’aromathérapie peut apporter un soulagement en atténuant les difficultés respiratoires et en décongestionnant le nez bouché par l’allergie. Les huiles essentielles s’utilisent en diffusion atmosphérique, inhalées au moyen d’un mouchoir propre ou dans un bol d’eau chaude. La lavande, l’eucalyptus, le laurier, la matricaire ou l’arbre à thé sont souvent conseillés pour leurs propriétés anti-inflammatoires, décongestionnantes et anti-allergiques.

Découvrez des remèdes simples et efficaces pour soulager les symptômes de la rhinite allergique, comme les solutions nasales, les collyres pour les yeux et les huiles essentielles.

Découvrez notre Blog !