Shampooing sec

Marques

Gammes

Besoins

Bio/Nature

Spécifique

Format

Rinçage

Texture

Types de cheveux

Shampooing sec

Une touche de fraîcheur entre deux lavages classiques

L'empressement quotidien et la volonté croissante de prendre soin de soi ont largement démocratisé l’utilisation du shampoing sec. Et pour cause ! Une simple pulvérisation suffit à faire disparaître l’effet "cheveux gras" tant redouté. En absorbant partiellement la pellicule de graisse sécrétée par les glandes sébacées, la solution pulvérisée permet ainsi de donner une meilleure apparence au cuir chevelu, mais sans pour autant le nettoyer en profondeur.

Le shampoing sans eau, une praticité à toute épreuve

Ce type de shampoing est constitué à partir de poudre d’amidon (avoine, maïs, riz) ou d’argile. D’un point de vue pratique, il constitue une véritable aubaine : gain de temps considérable, facile à transporter, aucun produit complémentaire à appliquer... Ce soin insuffle de la fraîcheur à la chevelure en matifiant les racines. Il permet également de donner du volume aux cheveux plats. Preuve de son efficacité, il est même utilisé par certains coiffeurs sur cheveux propres pour structurer et coiffer.

Une solution de dépannage à utiliser avec parcimonie

Si jusqu’ici, le shampoing sec semble irréprochable, il ne faut malgré tout pas en abuser. Il doit rester une solution ponctuelle de retouche entre deux lavages. Utilisé pour restructurer et rafraîchir la chevelure avant une sortie par exemple, il est d’une efficacité redoutable.En revanche, une utilisation répétée peut entraîner quelques effets indésirables. Il opacifie et ternit les cheveux, et empêche le cuir chevelu de bien respirer, ce qui n’est pas un problème de façon ponctuelle. Lors d'une utilisation quotidienne, le risque de chute de cheveux est bien réel. Enfin, souvenez-vous : ce type de shampoing ne lave pas le cuir chevelu. Impuretés, pollution et graisses sont donc neutralisées mais pas éliminées.Remplacer un  shampoing traditionnel par un shampoing sec est donc fortement déconseillé. Une utilisation hebdomadaire est suffisante et permettra éventuellement aux cheveux regraissant très vite d’espacer les shampoings à l’eau.

Tous les shampoings secs ne se valent pas !

Les shampoings secs sont commercialisés sous deux formes : en spray et en poudre. Le gain en volume mentionné précédemment n’est pas associé à tous les produits. Seuls ceux qui allient les caractéristiques d’un shampoing sec et d’un produit texturisant possèdent cette propriété. Ces produits sont parfois difficiles à manipuler, n’hésitez-donc pas à les sous-doser lors des premières applications, quitte à procéder à un réajustement par la suite.

Par ailleurs, la composition des shampoings secs est meilleure que celle des shampoings classiques, même si elle n’est pas irréprochable. Il existe des shampoings secs bio qui permettent de palier à ce problème. Pour aller encore plus loin, il est possible de détourner des produits du quotidien à cet usage : l’utilisation d’argile, de farine ou de fécule de maïs est notamment envisageable.

À chaque cheveux son "no poo" attitré

Dans un monde parfait, chaque personne aurait un soin pour cheveux adapté. À défaut, voici quelques conseils pour choisir votre no-poo en fonction de votre couleur de cheveux. Du blond platine au roux, optez pour une formule neutre, éventuellement enrichie en camomille si vous souhaitez gagner en douceur. Du châtain clair au brun, vous serez confronté à "l’effet pellicules" suite à l’application d’une formule classique. Préférez donc un shampoing teinté, dont la couleur ne dénotera pas. Pour les cheveux à mèches ou à couleur intégrale, la situation est plus délicate. Bien souvent déjà secs, abîmés ou fragilisés, ces cheveux doivent être réparés. Utilisez votre shampoing sec de façon très occasionnelle, et optez pour une formule enrichie en huile essentielle (de tea tree par exemple), pour leur redonner brillance et éclat.

Les précautions pour préserver son cuir chevelu

Les effets secondaires ne sont pas dus qu’à une surconsommation, mais également à une mauvaise utilisation du produit. Voici la démarche correcte à adopter. Pour commencer, débarrassez vos cheveux des poussières et impuretés en les démêlant à la brosse. Appliquez ensuite le shampoing au niveau des racines, raie après raie. Si vous utilisez un spray, éloignez-vous d’une vingtaine de centimètres et contentez-vous de vaporisations légères (moins d’une demi-seconde). Cela permet de préserver le cuir cheveux et d’éviter l’effet racines blanches. Massez ensuite les racines : plus la répartition du produit est homogène et plus il sera assimilé efficacement. Dans l’idéal, laissez agir pendant une dizaine de minutes. Enfin, brossez de nouveau vos cheveux pour chasser le surplus. Bien que cela ne soit pas indispensable, il est toujours préférable de vous rincer les cheveux avant d’aller dormir si vous en avez l’occasion.

Découvrez notre Blog !