Tisane allaitement

Marques

Gammes

Besoins

Bio/Nature

Format

Mode d'administration

Tisane allaitement

Infusion d'allaitement : un stimulant galactogène qui favorise la montée de lait

Bien que l'allaitement soit une période pleine de complicité pour la mère et son enfant, elle comporte son petit lot de désagréments. Il arrive qu'après les premières montées de lait, la lactation diminue. Il existe néanmoins une solution simple et naturelle pour remédier à ce problème passager : la tisane d'allaitement.

Comment favoriser la lactation naturellement ?

Lorsque la maman vient d'accoucher, elle produit une grande quantité de prolactine, hormone qui favorise la fabrication du lait maternel et sa montée dans les seins quelques heures après l'accouchement. Produite par l’hypophyse, la prolactine est également stimulée par la tétée du bébé. Plus bébé tète, plus le taux de prolactine augmente et par conséquent, la quantité de lait produite croît également. C'est pourquoi dans la plupart des cas, la quantité de lait produite par la maman s'adapte naturellement à la faim de bébé.

Une autre hormone, l'ocytocine, entre également en jeu. Présente en large quantité dans le corps au moment de l'accouchement, elle aide à l'expulsion du bébé et par la suite, du placenta. Elle est également à l'origine du phénomène d'éjection du lait. C'est pourquoi durant les premières tétées, certaines mamans ressentiront des petites contractions durant l'allaitement. Mais aussi importantes qu'elles soient, l'ocytocine et la prolactine ne suffisent pas toujours à bénéficier d'un allaitement harmonieux et d'autres facteurs entrent en ligne de compte pour expliquer une lactation insuffisante :

  • La qualité de succion du bébé : la fréquence et la force de succion des mamelons par le bébé est l'un des principaux facteurs qui favorisent le mécanisme de la lactation et qui l'entretiennent. Les bébés présentant une malformation buccale (frein de la langue peu mobile, fente palatine), mais aussi des déficiences musculaires ou neurologiques peuvent par exemple avoir des difficultés à téter efficacement.
  • La croissance du bébé : lors de certaines étapes de sa croissance (lors des 3ème, 6ème, 12ème ou 24ème semaines), les besoins en lait du bébé augmentent soudainement, la production de lait maternel peut donc être insuffisante pour combler cette nouvelle demande. Il faut dans ce cas laissez au corps le temps de s'adapter.
  • L'anatomie du sein de la maman : la forme du téton peut présenter des anomalies ou particularités qui rendent la tétée difficile pour bébé. Des téterelles ou "bouts de sein", sortes de capuchons à positionner sur le téton, peuvent alors faciliter la prise du sein par le bébé.
  • Les circonstances de l'accouchement : une perte de sang importante durant la délivrance, ou une séparation de la mère et de l'enfant lors de la naissance, peuvent affecter la production de lait maternel.
  • L'état psychologique de la maman : le fait de devenir maman, la fatigue des nuits trop courtes, les changements hormonaux, la dépression post-partum et bien d'autres circonstances personnelles peuvent affecter la capacité du corps à fabriquer du lait maternel. Il est alors important que la maman n'éprouve pas de culpabilité devant les difficultés à allaiter, car celle-ci sera une source de stress supplémentaire.
  • L'état de santé maternel : tout comme la santé psychologique, la santé physique des mamans est importante pour favoriser une production de lait optimale. Celle-ci demande en effet une grande énergie au corps, qui peut montrer des signes de faiblesse. Pour favoriser la lactation, il est donc recommandé aux mamans de manger varié et en quantité suffisante, de prendre le plus de repos possible et au besoin, de consommer des compléments alimentaires riches en minéraux et en vitamines. Il est également primordial de s'hydrater en suffisance !
  • Les contacts entre la maman et le bébé : la proximité physique entre la maman et le bébé, et notamment le contact "peau à peau", sont des éléments qui favorisent la montée de lait et une bonne tétée. Le peau à peau dès la naissance stimule en effet les instincts du bébé, qui pourra commencer à rechercher activement le sein et essayer de le saisir. Le contact peau à peau soutient également l'émission d'ocytocine, qui diminue le stress des mamans et favorise la lactation.

Il arrive également que la tétée provoque des crevasses douloureuses, qui peuvent porter préjudice à l'allaitement. Il est alors important de prendre en charge ces fissures du mamelon si vous souhaitez continuer à allaiter. Ces différents facteurs sont souvent essentiels dans le phénomène de lactation et son maintien. Cependant, consommer certains aliments dits "lactogènes" peut aider à augmenter la production de lait. C'est le cas de nombreux végétaux. C'est ce type d'ingrédients naturels que l'on retrouve dans une tisane d'allaitement bio.

Cumin, fenouil, anis, ortie, fenugrec, avoine... Les plantes intéressantes pour stimuler l'allaitement

Les tisanes d'allaitement sont formulées à partir de plantes dites galactogènes, ou galactagogues, réputées pour leur action sur la montée de lait. Utilisées par de nombreuses générations de femmes afin de soutenir la production de lait maternel, ces plantes permettent de favoriser l'augmentation de la production de lait et son éjection. Certaines d'entre elles agissent également sur la digestion du bébé et permettent d'atténuer les coliques. D'autres encore, aromatisent légèrement le lait et lui donnent donc un goût apprécié des bébés. Enfin, certaines plantes, comme la verveine, associent des vertus galactogènes à une action calmante. Elles sont donc idéales pour détresser maman et bébé... Or, le stress est un grand ennemi de l'allaitement. Tous ces atouts rendent les plantes galactogènes intéressantes en cas de lactation paresseuse. Vous retrouverez notamment dans les tisanes d'allaitement :

Il existe certaines précautions à prendre selon les plantes conseillées pour favoriser la montée de lait ou soutenir sa production. Soyez particulièrement attentive à l'effet de chaque plante si vous souhaitez acheter les plantes en vrac et les infuser vous-même. Le fenugrec par exemple, est absolument déconseillé durant la grossesse. Il est en effet connu pour favoriser les contractions utérines et est de plus, hypoglycémiant (il fait baisser la glycémie). Il n'est donc pas recommandé aux femmes concernées par le diabète. Si vous n'êtes pas sûre de vos connaissances en herboristerie, mieux vaut faire confiance à des mélanges d'herbes et tisanes d'allaitement déjà préparés.

D'autres plantes médicinales peuvent également être indirectement liées à une bonne lactation. Les plantes relaxantes, favoriseront celle-ci en encourageant les états de quiétude du bébé et de la maman. D'autres plantes, reminéralisantes, comme l'ortie, aideront le corps à produire du lait en lui fournissant les éléments nutritifs dont il tire son énergie. Rappelons que de nombreuses molécules contenues dans l'alimentation de la maman passent par le lait maternel, ce qui explique pourquoi les mères sont encouragées à avoir une alimentation de qualité.

Enfin, certains aliments sont également galactogènes. On retiendra par exemple la célèbre levure de bière, dont le malt d'orge riche en minéraux et vitamines B est connu pour soutenir les femmes allaitantes. Durant de nombreuses années, il était même recommandé aux femmes de boire de la bière lors de l'allaitement ! Ces croyances ont heureusement été démenties et l'on sait aujourd'hui que de la simple levure de bière convient parfaitement pour soutenir la lactation.

Pourquoi utiliser la tisane d'allaitement comme stimulant ?

La tisane d'allaitement est un bon stimulant pour la lactation pour trois raisons principales :

  • Elle permet de consommer de l'eau, aliment de base pour produire du lait.
  • Elle offre un moment de détente pour la maman, ce qui est important car la fatigue de l'allaitement peut diminuer la lactation.
  • Elle contient des aliments lactogènes : la tisane de fenouil est la plus courante car c'est un aliment peu calorique, qui contient beaucoup d'eau et qui est une source de minéraux, oligoéléments, vitamines et antioxydants.

Les tisanes d'allaitement peuvent également présenter un double avantage. En plus de stimuler la lactation et de faciliter l'allaitement, elles comptent des plantes aux propriétés digestives reconnues. En passant dans le lait maternel, les actifs de ces plantes permettraient donc de faciliter la digestion des nourrissons. Les coliques et inconforts des digestions difficiles du nouveau-né pourront donc être atténuées, tout en optimisant la tétée.

Thé et tisane d'allaitement : peut-on en boire durant la grossesse ?

Une femme enceinte peut tout à fait boire de la tisane de grossesse, car la lactation se prépare dès le second trimestre même si elle ne s’active qu'après l'accouchement. En consommer peut permettre de rassurer la future maman, qui aura davantage confiance en elle pour allaiter son bébé. Comme précisé plus haut, il est cependant important de vous renseigner au préalable sur la plante la plus indiquée selon votre état, afin d'éviter les plantes ayant des influences sur l'utérus ou la glycémie. Certains végétaux peuvent également être "hormon-like" : leurs composés imitent les hormones féminines et peuvent donc être déconseillés aux personnes présentant des affections hormonales.

Comment et à quel moment consommer de la tisane ?

Vous trouverez de la tisane pour l'allaitement principalement sous forme de sachets à infuser, mais aussi en vrac dans la partie "herboristerie" de notre site. Il sera alors important de vous renseigner au préalable sur les effets possibles et les dosages conseillés. La tisane d'allaitement se conserve à température ambiante (entre 15 et 25°C) et peut se consommer dès la fin de la grossesse et pendant toute la durée de l'allaitement si besoin. Faites infuser un sachet de tisane dans une tasse d'eau bouillante durant 3 à 4 minutes. Vous pouvez en boire 2 à 3 par jour entre les tétées. Contrairement au thé, une tisane ne connaît pas de temps limite d'infusion : son goût ne devient jamais "trop fort" car elle ne contient que des plantes séchées et est sans théine.

La consommation de tisane d'allaitement peut être nécessaire principalement durant ces périodes :

  • Lorsque la maman reprend le travail et qu'elle donne moins le sein à son enfant. La lactation étant principalement conditionnée par la tétée, une soudaine baisse de la fréquence de celles-ci peut en effet engendrer une diminution de la production de lait.
  • Lors des moments de stress ou de fatigue, nuisibles à la lactation, ou encore lors des nuits trop courtes.
  • Lorsque le bébé souffre de coliques, dans la mesure où les plantes présentes dans la tisane libèrent des principes actifs qui passent dans le lait et apaisent les douleurs (c'est le cas de l'anis).
  • Lors des poussées de croissance du nourrisson, lorsque la quantité de lait produite doit soudainement s'adapter à son appétit plus vorace. La maman peut avoir l'impression qu'elle a moins de lait alors qu'en réalité, c'est la demande qui augmente.

Tisane Weleda, Nutrisanté, Gifrer, Biover... Choisir la tisane d'allaitement bio qui vous convient

Certaines tisanes peuvent être plus efficaces que d'autres selon les ingrédients qu'elles contiennent. Évitez les tisanes qui contiennent des plantes telles que le persil, la menthe ou la pervenche, qui sont déconseillées durant l'allaitement car elles ont un effet néfaste sur la lactation. Vos goûts sont aussi un facteur de choix, car tout le monde n'aimera pas forcément le fenouil ni l'anis, qui ont un goût assez fort.

La tisane allaitement bio est un très bon moyen d'augmenter sa lactation de manière naturelle. Cependant, ce n'est qu'un complément alimentaire qui ne peut remplacer une alimentation équilibrée, adaptée à vos besoins et à ceux du bébé. En plus de cela, une hydratation constante et régulière est primordiale pour pouvoir fabriquer une bonne quantité de lait maternel pendant toute la durée de l'allaitement.

Afin de choisir et d'acheter la tisane d'allaitement qui vous convient, découvrez le large choix de produits proposés par Pharmasimple, votre parapharmacie en ligne.

 

Découvrez notre Blog !